Tuto Tarot #5 : Développer son intuition

développer intuition

C’est une question récurrente que mes élèves se posent souvent lorsqu’ils débutent l’apprentissage de la cartomancie. J’ai d’ailleurs organisé plusieurs ateliers autour de ce thème : Face à face avec le Tarot, comment développer son intuition ?

Tout d’abord, vous êtes vous demandé ce qu’était l’intuition et son utilité ?

Pour moi, c’est cette petite voix qui nous accompagne, de manière permanente, mais que l’on décide d’entendre ou d’ignorer. Un instinct , un flash, une vision, une idée, une fulgurance… l’intuition c’est tout cela à la fois. Et lorsque vous consultez les cartes, c’est encore plus flagrant. Votre ressenti se manifeste directement. Vous êtes alors libres de l’écouter, ou non.

L’intuition est, à mon sens, ce qui fait 70% de la pertinence de votre tirage de cartes, que vous fassiez une consultation pour vous même ou pour autrui. L’intuition vous permettra de ressentir la dynamique du tirage, l’énergie des cartes, et d’analyser en quelques secondes le message dévoilé par le Tarot.

Durant mes années de pratique et de formation, j’ai constaté que les personnes sensibles, et plus particulièrement les hypersensibles, étaient très douées avec le Tarot. Tout simplement car elles ont, pour la plupart d’entre elles, appris à vivre pleinement leurs ressentis, leur sens intuitif, et à les écouter. Mais être hypersensible n’est pas une condition obligatoire pour exercer la tarologie, pas d’inquiétude !

Et les 30% restants me direz-vous ? Il s’agit de la « base technique », de la connaissance des cartes et de la pratique constante et régulière. L’intuition ne fait pas tout ! Il est nécessaire, dans un premier temps, de connaitre la signification des Arcanes, des méthodes de tirage, les symboliques des cartes, les couleurs, la numérologie, les Mineurs et les Majeurs, les combinaisons de cartes…etc etc. En somme, le langage du Tarot. Tout cela s’apprend et se pratique, avec le temps. L’intuition, elle aussi, se forgera tirage après tirage, dans une pratique du Tarot régulière et vouée à aider, à guider l’autre.

L’exercice de la carte du jour (vidéo tuto ici) est très pratique pour commencer à développer son sens intuitif. Tirez votre carte du jour, tous les jours, et analyser là de manière ultra-rapide, sans trop faire intervenir le mental. Dites ce que vous voyez, des mots clés, comme ça, comme ils viennent. Ensuite, après ce mini-décryptage réalisé, vous pourrez approfondir la réflexion : En quoi cette carte me parle t-elle ? Pourquoi résonne t-elle en moi ? En quoi correspond elle à un passage actuel de ma vie, à une situation que je traverse en ce moment ?

Que vous dit la carte que vous tenez en main ? Prêtez attention aux symboles, à l’allure des personnages, à la direction des regards, au numéro qu’elle porte…Tout dans la carte peut être un indice pour vous aider. Écoutez vous ! Autorisez-vous à interpréter, librement, sans contrainte, sans peur du jugement.

Souvent, lorsqu’on bloque devant l’interprétation d’une carte (ou d’une série de cartes), c’est qu’on se dit qu’on va se tromper, tomber à coté de la plaque, dire n’importe quoi. Du coup le mental et les idées limitantes prennent le dessus, on réfléchis trop, et on tue l’intuition. Je vois souvent ça lorsque j’enseigne le tarot à des novices. Du coup, on se rattrape sur un livre, une interprétation ou une symbolique toute faite, pour être sûr de ne pas se planter. C’est rassurant, certes, mais tôt ou tard il faut se défaire des analyses pré-établies, et proposer vos propres interprétations. Osez !

Osez, encore… et surtout, pour forger une intuition en béton armé, osez sortir de votre zone de confort et pratiquez, encore et toujours ! Je dis souvent que le Tarot, en plus d’être un art intuitif, est aussi une pratique empirique. Tirer les cartes uniquement à vous même ou à vos proches, c’est un très bon début certes, mais il vous faudra tôt ou tard élargir votre cercle.

Tirer les cartes à des inconnus permet de faire taire le mental. Vous ne connaissez pas l’autre, sa situation, ses blocages… Du coup vous lisez les cartes plus naturellement, vous vous laissez guider par cette petite voix intuitive qui résonne au fond de vous et là, magie ! Votre interprétation est juste, précise, claire. Et, de fait, vous gagnez en confiance en vous. Faites le test, vous pourriez bien être surpris du résultat ! 😉

Pour ma part, c’est aussi l’objet de mon enseignement de la cartomancie. Vous amener, à votre rythme, à développer et à libérer votre intuition.

Détendez-vous… l’idée ici est de se dire qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise interprétation. Lorsque vous débutez, testez, tentez, proposez une interprétation, puis une autre, demandez au consultant si ça lui parle ou non, ce que cela lui évoque… puis continuez, recommencez ! Qu’avez-vous à perdre ? C’est comme cela que l’on apprend et que l’on prend confiance. Cette notion est très importante, car la confiance en soi va de pair avec l’intuition. Pour s’écouter, il faut avant tout se faire confiance !

Note : Ce qui est dit dans ce tuto représente MA perception du Tarot et je fais part de ce qui marche, pour moi et les personnes qui viennent me consulter. Il existe autant de manières de pratiquer la tarologie que de tarologues, ce tuto ne prétend pas détenir la vérité absolue, simplement la transmission de mon expérience, que je partage avec mes consultants et mes élèves.