Tuto Tarot #2 : Majeurs ou Mineurs ?

justice arcane tarot5 d'épée tarot

 

C’est une question qui divise et qui revient régulièrement en atelier.

Lors d’un tirage, doit-on utiliser les Arcanes majeurs ou mineurs ? 

La plupart des tarologues que j’ai rencontré ont commencé leur apprentissage du Tarot par les Arcanes Majeurs. On peut les comprendre : Ils sont moins abstraits que les Mineurs et semblent plus accessibles lorsqu’on débute. (Tout dépend du Tarot utilisé, ce n’est pas le cas pour le Rider Waite par exemple, j’y reviendrai). Certains tarologues, cependant, ont articulé leur pratique uniquement autour des Arcanes Majeurs, ce qui est dommage, car c’est au final limitant et c’est prendre le risque de passer à côté de détails et de possibilités de lectures bien plus élaborés et précis.

Petit rappel : Le Tarot de Marseille est composé de 78 lames, 22 Majeures pour 56 Mineures.

A mon sens, c’est une erreur de considérer que les Arcanes Majeurs sont plus importants que les Mineurs. Je pense, comme certains auteurs et tarologues, que les deux se complètent et qu’une bonne utilisation de l’ensemble du jeu permettra un tirage optimal, plus clair et détaillé.

Commencez par apprendre ce qui vous parle le plus, tout simplement. Il n’y a pas de règles. Certains praticiens vous recommanderont de vous familiariser avec les Mineurs en premier, d’autres (la plupart) vous inciteront à commencer votre apprentissage pas les Majeurs. Voyons la chose de manière pragmatique : si vous souhaitez vous lancer dans le Tarot mais que vous vous obstinez à apprendre des Mineurs qui ne vous parlent pas, vous serez vite découragés… Dans ce cas, commencez par les Majeurs puis, avec le temps et les années de pratique, vous réaliserez que ces lames abstraites que sont les Mineures ne sont pas si effrayantes que ça et vous apprendrez naturellement à les « apprivoiser » et à en tirer un énorme bénéfice quand vous découvrirez ce qu’elles ont à vous apporter.

Jodorowsky, lui, considère que l’étude du Tarot commence par les Arcanes Mineurs, puis par les figures (Roys, Reynes, Valets, Cavaliers), pour ensuite mieux cerner la quintessence des Arcanes Majeurs.

Pour ma part, je pense que le mieux est de commencer en se familiarisant avec les Majeurs tout en ayant conscience du principe de base représenté par les lames Mineures (chaque série de Mineures correspond à un domaine particulier, que j’esquisse dans les grandes lignes ci-dessous) :

  • Les Deniers représentent la vie matérielle du consultant, et dans certaines interprétations (comme chez Jodo), son rapport au corps.
  • Les Bâtons représentent les centres créatifs et sexuels.
  • Les Épées représentent l’intellect, les idées, le mental. La vie professionnelle du consultant également.
  • Les Coupes représentent les émotions, la vie affective.

Nous pouvons considérer que les Arcanes Majeurs ont des interprétations multiples, larges, générales. Ils laissent la place à une réflexion profonde, spirituelle et/ou philosophique, sont ouverts vers d’autres interrogations. Ce sont des lames puissantes, aux sens multiples et vastes.

Les Mineurs vont permettre d’affiner le tirage, d’apporter plus de précision aux Majeurs et ainsi, d’être plus concret et proche du réel lorsqu’on interprétera le message du Tarot. Ils permettent donc de clarifier certains points qui, de prime abord, peuvent paraître trop vagues.

Certains auteurs préconiseront de ne jamais mélanger les 78 lames. Encore une fois, je pense que c’est une règle absurde qui n’a pas lieu d’être. Ceci dit, je ne recommande pas ce type de tirage aux « débutants » :  mélanger toutes les lames, c’est prendre le risque de se retrouver avec un tirage confus et à l’interprétation ardue.

Pour ma part, je tire soit avec les 22 lames majeures (que je peux recouvrir avec d’autres majeures ou des mineures, en fonction du degré de détail que je souhaite obtenir et de la question associée), soit avec les 56 lames mineures.

Vous avez besoin d’un complément d’information, d’une précision, de détails sur un tirage qui vous paraît trop vague ? Recouvrez une lame majeure avec une mineure et appréciez le résultat 🙂 C’est tout de suite plus clair, non ?

Il m’est déjà arrivé de tirer avec toutes les lames mélangées, et c’est tout aussi parlant.

Une question existentielle amènera plutôt un tirage avec des Majeurs, tandis qu’une question très précise et concrète pourra être répondue via les Mineurs. Après tout, pas besoin de partir dans de grands discours (via les Majeurs) si la question en elle-même ne le nécessite pas. Tout est affaire de jugement et, surtout, d’intuition. Sentez la teneur de la question et la manière la plus explicite d’y apporter des réponses concrètes, utiles au consultant.

Petit aparté sur les lames mineures du Tarot de Marseille. Abstraites au premier regard, oui, mais vierges de toute interprétation et signification préalable (au contraire du Rider, par exemple… que l’on m’explique ce dix d’épées représentant un homme gisant ensanglanté sur le sol, le dos transpercé par une rangée de dix lames…)

Enfin, n’oublions pas que la lecture du Tarot, c’est la lecture d’un ensemble de cartes, d’un tout. Chaque carte tirée résonne avec les autres, complète, modère, enrichit le tirage. Mineurs ou Majeurs, il est primordial de garder une vue d’ensemble sur son tirage, et non fragmentée ou limitée dans une interprétation « carte par carte ».

Note : Ce qui est dit dans ce tuto représente MA perception du Tarot et je fais part de ce qui marche, pour moi et les personnes qui viennent me voir. Il existe autant de manières de pratiquer la tarologie que de tarologues, ce tuto ne prétend pas détenir la vérité absolue, simplement la transmission de mon expérience et de celle de mes consultants.