Tuto Tarot #1 : La question

question tarot

 

Ce premier mini-tuto a un double intérêt :

  • Pour le consultant, il permettra de clarifier la question qu’il pose au Tarot, parfois floue et ayant besoin d’être reformulée.
  • Pour le tarologue, il aidera à réaliser ce travail de reformulation et ainsi, à répondre de la meilleure manière possible au consultant, pour l’aider au mieux dans sa recherche.

C’est l’un des sujets qui revient régulièrement en atelier : Comment reformuler et décrypter la question posée au Tarot, pour répondre de la manière la plus claire et concrète au consultant ?

En consultation, la personne qui souhaite obtenir des réponses à ses questions aura souvent un thème particulier à aborder (vie professionnelle, situation sentimentale, choix à faire pour l’avenir etc.), cependant la question est parfois encore floue dans son esprit.

Il est dans un premier temps nécessaire d’inciter le consultant à formuler sa question de manière claire, à voix haute. Non pas qu’un tarologue expérimenté en ait réellement besoin, mais ce petit exercice est utile au consultant pour l’aider à mettre des mots sur ce qu’il ressent. C’est un moyen de clarifier sa pensée, de se mettre en condition pour le tirage.

Ensuite, il convient de l’aider à reformuler sa question, toujours en gardant à l’esprit que le consultant n’est pas spectateur de sa vie, il est acteur. Une question trop passive « Vais-je être embauché en CDI dans cette entreprise ? » nous indique que le consultant est dans l’attente, il est passif. Il exprime une angoisse. La question est fermée, limitante. Vous, tarologue, pouvez répondre directement à cette question, mais à ce moment là vous prédisez l’avenir. Et j’espère pour vous que vos prédictions se réaliseront, sinon en voilà un qui ne reviendra jamais vous voir…

A la place, analysons plutôt la question posée et essayons d’aller plus loin que ce qui est dit explicitement. Essayons d’en tirer (toujours avec l’accord du consultant), le message sous-jacent :

Quel est le rapport qu’entretien le consultant avec son travail ? Quelles sont ses opportunités professionnelles pour l’avenir ? Sur quoi peut-il agir, quels leviers peut-il activer pour que son souhait (être embauché en CDI) se réalise ? Sur qui (ou sur quelles forces) peut-il compter pour l’aider dans sa démarche d’évolution professionnelle ? Comment inciter le consultant à dépasser l’angoisse générée par cette attente ? Comment l’amener à prendre conscience de son potentiel ?

Le consultant doit redevenir maître de son avenir. En tant que tarologue, incluez le à nouveau dans sa vie, dans son futur. Ne le laissez pas s’en détacher et s’en remettre au destin.

Dans tous les cas, il n’est pas question de juger le consultant, sa question, ou la manière dont elle peut être formulée. Il s’agit ici simplement d’orienter (avec le consultant) le tirage vers une question plus ouverte, plus en adéquation avec ce qu’il ressent, de l’amener à se rendre compte qu’il n’est pas prisonnier de son avenir mais qu’il a, au contraire, des possibilités d’action. Sa situation n’est pas figée, elle est évolutive, une soi-disant « prédiction » le bloquerait encore plus. Ce n’est pas le but recherché en consultation.

Souvent, on se rend compte en consultation qu’une question, en apparence basique, cache en réalité des interrogations plus larges et profondes. Ceci dit, ce travail de « déterrage » doit se faire avec l’accord du consultant et il ne faut surtout pas s’en servir pour dévier et éluder sa question, mais au contraire pour y répondre de la manière la plus efficace possible. Une question concrète doit apporter une réponse concrète, point.

La tarologie, c’est aussi un dialogue. N’hésitez pas à poser des questions préalables au consultant, ou à converser avec lui pour en savoir plus et l’aider au mieux. Par exemple, comment vit-il sa vie professionnelle ? Quel bilan en fait-il ?

Il est également possible de tirer le Tarot sans question. Parfois, le consultant viendra tirer les cartes pour établir un bilan général sur lui-même et ses différents centres (sa vie émotionnelle, intellectuelle, sexuelle, spirituelle, créative, matérielle et financière). Plusieurs types de tirages peuvent être adaptés à ce type de question, notamment un tirage en croix (les branches de la croix symbolisant chacun un centre différent). Nous verrons les différents types de tirages possibles dans un prochain tuto Tarot.

Dans d’autres cas, le consultant est trop timide pour exposer clairement sa question et ses attentes. C’est à vous, tarologue, de l’aider à formuler son interrogation, ou du moins à faire ressortir le message qu’il voudrait vous faire passer, par la pédagogie, en adoptant une posture humble et empathique. Amenez le consultant à discuter avec vous, à s’ouvrir. Vous verrez, ça vient vite.

Enfin, gardez toujours en tête la question initialement posée. Parfois, on peut être tenté de s’en éloigner, au gré des discussions avec le consultant. Cela peut également arriver durant le travail de reformulation. Ne vous lancez pas dans des tirades interminables, qui au final s’éloigneraient trop de la raison pour laquelle le consultant est venu vous voir.

Note : Ce qui est dit dans ce tuto représente MA perception du Tarot et je fais part de ce qui marche, pour moi et les personnes qui viennent me voir. Il existe autant de manières de pratiquer la tarologie que de tarologues, ce tuto ne prétend pas détenir la vérité absolue, simplement la transmission de mon expérience et de celle de mes consultants.